Grands chantiers : Retombées économiques, Effets sur l’emploi... - Bilan à fin juin 2017

Les retombées économiques des grands chantiers métropolitains ont atteint 257 Millions d’€ sur l’année passée
À l’été 2017, la moitié des investissements prévus a été versée aux entreprises mobilisées par les chantiers. 2 300 actifs ont été mobilisés sur les chantiers en juin 2017 et 1 900 ETP ont été générés, dont plus de 800 en Bretagne. Le bilan sur les objectifs d’insertion des actifs en difficulté est par ailleurs très positif.
À fin juin 2017, sur près de 2,4 Milliards d’€ cumulés à engager sur les cinq opérations analysées, 49 % ont été versés aux entreprises mobilisées, soit 1,15 milliards d’€. Sur l’année écoulée (juin 2016 à juin 2017), le cumul des versements aux entreprises mobilisées sur les cinq chantiers s’élève à 257 M€
Les cinq opérations étudiées mobilisent physiquement 2 300 travailleurs, qu’ils soient compagnons et encadrants menant à bien les travaux, ou fournisseurs, ingénieurs de suivi technique, ou maîtres d’œuvre.
L’activité sur les chantiers est restée soutenue durant l’année écoulé et a permis de générer 1 900 ETP, en grande majorité sur celui de la ligne b (1 100).
Depuis le début des chantiers, 467 personnes ont bénéficié du dispositif Atout Clauses, dont 282 sur le seul chantier de la ligne b. La volonté politique de s’adresser aux actifs originaires des QPV de la ville de Rennes (Blosne, Villejean, etc.) semble porter ses fruits, avec plus d’un tiers des bénéficiaires résidant dans ces quartiers.

Février 2018 - 40 pages