L’Audiar poursuit son analyse des dynamiques foncières

Le déploiement en Bretagne du mode d’occupation du sol (MOS) était à l’ordre du jour du Conseil d’administration de l’Agence d’urbanisme de Rennes, qui s’est tenu le 27 septembre dernier.

Cet outil incontournable d’observation du territoire repose sur un inventaire numérique foncier, s'appuyant sur plusieurs référentiels nationaux disponibles sur tous les territoires et le croisement de données publiques disponibles à l’échelle cadastrale et vérifiées avec les territoires.

Le MOS offre une vision objective et partagée de la consommation d’espace
Les données permettent aux EPCI de quantifier, avec précision, leurs espaces naturels, agricoles et forestiers et d'observer les évolutions. Des informations qui sont précieuses pour analyser la consommation d’espace pour la planification dans le cadre de la Loi Climat et Résilience, mais aussi améliorer la qualification des marchés fonciers et suivre les zones d’activités. La compilation de ces données permet d’aboutir à une nomenclature précise et détaillée de l’occupation du sol et de mesurer et situer les surfaces affectées à l’habitat, l’économie, les infrastructures, les loisirs, la nature…

Un outil pérenne et unique de suivi et d’analyse de l’évolution de l’occupation du sol breton
Avec les quatre autres agences d’urbanisme bretonnes, l’Audiar se mobilise pour produire le déploiement de ce nouveau référentiel à l'échelle de la Bretagne sur la période de référence fixée par la Loi Climat et Résilience 2011 - 2021. Début 2023, le territoire breton sera ainsi couvert par un outil homogène permettant un suivi de la consommation des espaces agricoles naturels et forestiers, de l’échelle régionale à celle des collectivités locales.


Outil commun de suivi pour le SRADDET, les SCOT et les PLUi, le MOS est en cours d’élaboration en Bretagne. Les données seront consolidées dans les mois à venir et l’outil sera disponible pour l’ensemble des SCOT bretons d’ici le printemps 2023.