Solde migratoire par âge de Rennes Métropole en 2018 et évolutions par rapport à 2013

Cette note est la deuxième d’une série portant sur les migrations résidentielles de Rennes Métropole.
Au 1er janvier 2018, 29 200 personnes s’étaient installées à Rennes Métropole au cours de l’année écoulée, tandis que 25 700 avaient quitté le territoire.
C'est la Métropole française comptant le plus d'échanges avec l'extérieur. Son solde migratoire est positif : + 3 500 en 2018. Il est en légère hausse par rapport à 2013, grâce à un solde moins déficitaire avec le reste de l’aire d’attraction rennaise et encore plus positif avec les régions françaises hors Bretagne.
Le solde migratoire de Rennes Métropole continue à être porté en grande partie par les migrations des jeunes adultes. Toutefois, son amélioration s’explique principalement par les évolutions des migrations des couples avec enfants.

Près d’une résidence principale sur 5 change d’occupant(s) à Rennes Métropole chaque année
Cette note est la première d’une série portant sur les migrations résidentielles de Rennes Métropole en 2018 et leurs évolutions par rapport à 2013.
Au 1er janvier 2018, 39 000 logements de Rennes Métropole ont changé d’occupants au cours de l’année écoulée, soit 18 % du parc de résidences principales. Cette proportion est restée stable par rapport à 2013. Rennes Métropole est une des métropoles françaises présentant le plus fort turn-over des ménages au sein de son parc. Ce mouvement important au sein du parc résidentiel, notamment lié aux flux d’étudiants et ménages de jeunes actifs, est porté par les nombreuses mobilités de proximité : plus d’1 ménage sur 2 habitait déjà Rennes Métropole avant son déménagement et 3 sur 4 la Bretagne.
Parmi les ménages qui habitaient déjà l’aire d’attraction rennaise, près d’un quart est propriétaire occupant de son nouveau logement, et 1/5e locataire du parc social. Il s’agit principalement de personnes de moins de 40 ans non étudiantes (seules ou en couple sans enfant) et de familles. Parmi les ménages qui arrivent de l’extérieur de l’aire d’attraction rennaise, près d’1 sur 2 est un ménage étudiant et 85 % sont locataires d’un logement privé (vide ou meublé).

Mars 2022 - 4 pages