Premiers résultats des retombées économiques des grands chantiers métropolitains

A l’été 2015, 25 % des investissements prévus ont été versés aux entreprises mobilisées par les chantiers
A fin juin 2015, sur plus de 2,1 Milliards d’€ cumulés à engager sur les quatre opérations analysées, 25 % ont été versés aux entreprises intervenantes, soit près de 538 Millions d’€.

1 500 actifs mobilisés sur les chantiers en juin 2015
Les quatre opérations étudiées mobilisent physiquement 1 500 travailleurs, qu’ils soient compagnons et encadrants menant à bien les travaux, ou fournisseurs, ingénieurs de suivi technique, ou maîtres d’œuvre. Les divers sites de chantiers de la ligne b requièrent à eux seuls un millier de personnes.

Les chantiers ont déjà mobilisé 4 100 personnes en ETP cumulés
Depuis le début du lancement de chacune des opérations (y compris la phase d’études), près de 4 100 actifs ETP ont été nécessaires, dont 1 600 sur la ligne b, et 2 250 sur la ZAC de la Courrouze (aménagement, opérations immobilières et équipements publics cumulés).

Des objectifs en passe d’être atteints sur l’insertion des actifs en difficulté
Dans une démarche de commande publique socialement responsable, toutes les opérations d’investissement liées aux grands chantiers ont été assorties d’une clause sociale:
Les entreprises attributaires des marchés doivent ainsi faire travailler des demandeurs d’emploi en difficulté d’insertion. Près de 110 ETP doivent être pourvus dans ce cadre. Au 30 juin 2015, 219 personnes avaient bénéficié de ce dispositif. Les objectifs sont presque atteints pour la ZAC de la Courrouze et la Cité Internationale, et sont atteints au tiers pour la ligne b du Métro et le Centre des congrès.

Décembre 2015 - 29 pages